Conseils pour circuler en ville avec une voiture ancienne

voiture ancienne

Une voiture ancienne a souvent une valeur affective aux yeux de son propriétaire. Ainsi, rouler dans une voiture de collection est un plaisir pour de nombreux d’entre eux. Cette situation est partagée par environ 800 000 propriétaires de voitures en France. Par ailleurs, l’automobile ancienne recense de grands évènements nationaux et internationaux chaque année. Découvrez quelques conseils pour rouler dans une voiture ancienne en toute sérénité.

L’amélioration du confort

Être au volant d’une voiture ancienne nécessite de connaitre les règles ainsi que les obligations, et de les respecter. En effet, un véhicule en fourrière occasionne toujours des désagréments, encore plus lorsqu’il s’agit de voiture ancienne. Votre véhicule risque de se faire rayer durant l’enlèvement sans parler des amendesL’immatriculation est une obligation même pour les voitures anciennes. Pour cela, il existe des plaques qui sont destinées à cette catégorie de véhicules. Les propriétaires de voitures anciennes apprécient spécialement la touche rétro de ces plaques. Pour le port de ceinture, la voiture doit se conformer au Code de la route à l’époque de sa première mise en circulation. Dans ce cas, vous devez retenir deux dates. Les places avant seulement requièrent la présence d’une ceinture si votre voiture date d’avant 1978.

C’est après cette date que les places arrière ont aussi dû disposer d’une ceinture. Avant 1967, la ceinture n’était pas encore obligatoire. Si votre voiture a circulé avant cette date, vous êtes exempté de ceinture. Ainsi, selon la date de mise en circulation de votre voiture, vous pouvez évaluer l’aspect obligatoire de la ceinture. Il est important de tenir compte des droits de circulation des voitures anciennes dans de grandes villes comme Paris. En effet, la capitale a instauré une zone restreinte qui permet à ces voitures de rouler. Malgré une dérogation pour les véhicules de plus de trente ans, vous devez mentionner dans votre carte d’immatriculation que le véhicule est de type « collection ». Cette mention vous permet de circuler librement dans la ville sans craindre une mise en fourrière.

La vérification de la sécurité

Les propriétaires de voitures anciennes doivent être conscients de la sécurité lorsqu’ils roulent dans ce type de véhicule. En effet, leur niveau de sécurité est relativement faible par rapport à une voiture moderne. Entre autres, ces véhicules ne sont généralement pas équipés de correcteurs électroniques de trajectoire et d’airbag. La sécurité est moins importante dans une auto des années 60 que celle des années 2010. Par conséquent, avant de rouler dans une voiture ancienne, il est important de vérifier le système de freinage et l’éclairage. Ces deux éléments sont souvent les plus défaillants chez les véhicules anciens. À noter qu’il est possible d’adapter un éclairage plus puissant à votre voiture ancienne.

Une voiture plus économique

Rouler en voiture ancienne implique souvent une importante consommation de carburant. Ainsi, bien avant l’acquisition d’un véhicule de collection, la consommation est un critère à considérer. Pour cela, vous pouvez consulter les fiches techniques des véhicules sur Internet afin de connaitre leur consommation. Afin de rouler correctement dans ce véhicule, l’entretien est une étape importante. En effet, un contrôle régulier permet d’augmenter sa durée de vie. Les automobiles anciennes sont faciles à entretenir grâce à la disponibilité de leurs pièces détachées à des prix compétitifs. Pour en profiter, il faut privilégier les modèles qui ont fait l’objet de production de masse. Ainsi, vous serez sûr de toujours trouver la pièce nécessaire à votre véhicule. Par ailleurs, les propriétaires de voitures anciennes sont rassemblées dans des communautés très solidaires. Ils disposent de blogs, de clubs et de forums. Vous pouvez vous y rendre pour rechercher des pièces en particulier.

Bien connaitre les règles de stationnement

Bien connaitre les règles de stationnement vous évite des mésaventures, comme la mise en fourrière si vous utilisez quotidiennement votre voiture ancienne. Cette dernière doit toujours être garée dans un endroit prévu pour cet usage. À noter que le stationnement est interdit sur le côté gauche d’une chaussée, sauf s’il est à sens unique. Un véhicule ne peut pas se garer sur un trottoir qui n’est pas prévu à cet effet. Le stationnement est également interdit sur les bandes d’arrêt d’urgence, les voies réservées aux véhicules spéciaux, les ponts, les passages piétons. En cas d’infraction, vous risquez des amendes.

Souscrire à une assurance pour voiture ancienne

L’assurance est une obligation pour tous les véhicules terrestres, les autos anciennes n’y échappent pas. Les voitures de collection disposent d’un contrat d’assurance spécifique. La souscription à ce contrat doit répondre à plusieurs critères. D’abord, votre véhicule doit dépasser un certain âge, généralement une trentaine d’années. Les autres conditions sont plus ou moins les mêmes que pour les voitures classiques. Par ailleurs, le contrat d’assurance permet aux propriétaires de participer à des évènements sportifs et de rouler sur des circuits spéciaux. De plus, en cas d’accident, le remboursement se base sur sa valeur officielle en tant que voiture de collection.