Auto ancienne : passion ou investissement ?

passion

Le marché des voitures anciennes connaît un véritable essor au cours de ces 15 dernières années, leur prix atteignant des sommets exorbitants autour de 150 000 euros, de quoi sidérer la simple population. Et pourtant les passionnés et les collectionneurs n’hésitent pas à sortir leur portefeuille pour s’en acquérir. Pourquoi.

Pure passion

En effet, il y a des gens qui sont réellement amoureux des voitures anciennes même si celles-ci sont issues d’une marque de voiture pratiquement inconnue ou qui ont connu une carrière économique épouvantable.

Pour les amateurs de belles carrosseries et de mécaniques d’exception, les autos anciennes représentent le placement plaisir par excellence : collection d’objets d’art, vie et partage de la passion à l’occasion de sorties, de courses ou de concours, souvenirs gardés des moments uniques passés avec les grands-parents.

Généralement, les passionnés sont ceux qui utilisent souvent leur véhicule.

Un marché de niche

D’autre part, il existe un deuxième type de collectionneurs : ceux qui ne s’intéressent qu’à la valeur du véhicule. Ce type d’investisseur ne lésine pas sur ses moyens pour remettre à neuf le petit bijou même à des prix équivalents au prix d’acquisition en vue d’un meilleur retour sur leur investissement. Leurs clients ne sont personne d’autres que les passionnés.

En effet, le marché des voitures anciennes ne connait pas la crise. Plus est la voiture est prestigieuse, rare, élégante, qui plus est avec un parcours et ayant appartenu à des propriétaires célèbres, plus elle est chère.

Cela explique la flambée des prix des voitures anciennes des années 60 notamment vendus à des prix astronomiques.

Les collectionneurs investisseurs quant à eux sont ceux qui n’utilisent jamais leurs voitures.

Alors passionné ou investisseur ?

D’après des experts de l’automobile, le marché des voitures anciennes est un marché à risque : pour le moment, il est en pleine expansion mais il pourrait également s’estomper à tout moment.

En outre, le monde des voitures anciennes fluctue énormément. La vedette du jour peut s’avérer un achat coûteux quelques années plus tard : le gain monétaire n’est jamais vraiment assuré. De l’autre côté par contre, la petite bagnole aux allures bizarres qui n’a pas connu une fantastique carrière sur le marché peut s’avérer au fil des années une voiture dont la valeur se sera considérablement bonifiée.

Mieux vaut acheter par passion et par plaisir que par intérêt financier et spéculation. Au moins, le plaisir de les conduire restera intact.